Que faire après une agression sexiste ou sexuelle ?

Trop de victimes se trouvent désemparées et ne savent pas quoi faire après une agression sexiste ou sexuelle. Mais vous n’êtes pas seule.

Voici quelques idées pour vous aider à agir et réagir pour vous et pour toutes les victimes d’agressions sexistes.

Tout d’abord, la première chose à faire est de se mettre en sécurité et d’appeler la police. Les différents numéros à connaître sont : le 17 (police secours), le 112 (numéro d’appel des urgences gratuit en Europe) à partir d’un portable et le 114 (uniquement accessible par SMS, pour les personnes sourdes et malentendantes). Votre appel sera traité par le centre police-secours qui enverra immédiatement sur place l’équipage de policiers le plus proche et le mieux adapté à la situation.

Si vous êtes dans les transports et gares SNCF et RATP, ces derniers mettent à votre disposition un numéro d’appel d’urgence gratuit : le 3117 (et 31117 par SMS).

Lorsque vous n’êtes plus dans une situation d’urgence, vous pouvez alors utiliser l’application mobile HandsAway pour trouver soutien et réconfort auprès d’autres citoyen.nes qui seront là pour vous aider et vous conseiller.

Enfin, si vous avez des questions sur les violences contre les femmes ou besoin d’un accompagnement spécifique de la part d’un.e expert.e, vous pouvez appeler gratuitement et anonymement le 3919 (violences femmes info – Solidarité Femmes). Vous pouvez également vous rendre dans une association spécialisée proche de votre domicile ou votre travail. Pour trouver une association, il existe plusieurs annuaires, comme par exemple celui du Centre Hubertine Auclert (spécifiquement pour la région parisienne) ou celui du gouvernement Stop Violences Femmes (pour toutes les femmes).

Ces numéros sont complémentaires au 17 et 112 et ne se substituent pas à eux.